Pia. Présentation du nouveau livre de Llorenç Perrié Albanell

Le samedi 31 mars 2018 une réunion littéraire organisée par le Cercle català del Rossellό s’est tenue à Pia à l’occasion de la publication du nouveau livre de son président, Llorenç Perrié Albanell, « Réflexions Nord-Catalanes ».

L’œuvre de 131 pages présentée est un recueil de réflexions issues de différentes conférences ou réunions organisées en Catalogne du Nord. De nombreux thèmes importants sont abordés parmi lesquels, le développement d’une économie locale basée sur une écologie bien pensée en passant par la défense intégrale de notre culture traditionnelle catalane, l’autonomie de la Catalogne du Nord, jusqu’au droit à l’autodéfense citoyenne et à l’Europe des peuples.

La présentation s’est clôturée autour d’un apéritif où de nombreux débats ont alimenté les conversations.

Pour commander un exemplaire, contacter l’auteur par mail: perriealbanell@gmail.com

——————————————————————————–

Pia. Presentació del nou llibre de Llorenç Perrié Albanell

El dissabte 31 març de 2018 una reunió literària organitzada pel Cercle català del Rosselló s’ha tinguda a Pia en l’ocasió de la publicació del nou llibre del seu president, Llorenç Perrié Albanell, « Réflexions Nord-Catalanes ».

L’obra, de 131 pàgines, és l’aplec d’un seguit de conferències i reunions fetes a la Catalunya nord. Els temes són diversos i de gran abast, des del desenvolupament d’una economia local basada en l’ecologia, passant per la defensa integral de la nostra cultura tradicional catalana, l’autonomia de la Catalunya del Nord, fins al dret a l’autodefensa dels ciutadans i l’Europa dels pobles.

La presentació s’ha tancat al voltant d’un aperitiu on nombrosos debats han alimentat les converses.

Podeu demanar-ne un exemplar al mail de l’autor : perriealbanell@gmail.com

Publicités

A propos de Jawad Bendaoud, question ouverte à ceux qui apparemment « savent »

jawadCes dernières semaines le Pays catalan a été mis en émoi suite au battage médiatique qui a annoncé l’installation (pour combien de temps ?) dans la commune du Barcarès de celui que l’on nomme désormais le « logeur de DAECH » Jawad Bendaoud. Ce dernier a été, à la surprise générale, relaxé le 14 février dernier. Le parquet a néanmoins fait appel.

Les tristes événements qui ont frappé Carcassonne et Trèbes ce vendredi 23 mars n’ont fait que renforcer les craintes déjà palpables chez les habitants du Pays catalan. En effet, depuis déjà plusieurs semaines les réseaux sociaux s’enflamment, les débats sont vifs et tranchés et les membres de notre mouvement, très actif sur la seconde circonscription des P.O sont régulièrement questionnés sur des questions qui sont désormais sur toutes les lèvres : ce Jawad vat-il rester longtemps chez nous ? N’y a-t-il pas un risque d’amplification des ramifications islamistes au sein de notre territoire ? Ne risque-t-il pas d’attirer à lui des petits caïds en manque de reconnaissance ? Ne risque-t-il pas de ternir la réputation de la station balnéaire ? La liste des questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre est encore longue. Lire la suite

Création de la coordination peuples-patries d’Europe

coordination-620x400

Le retour des Peuples-Patries d’Europe de l’ouest sur la scène de l’Histoire et les bouleversements géopolitiques qu’il implique exigent une unité d’action de leurs franges les plus conscientes. Les mouvements indépendantistes et autonomistes Som Catalans ( Catalogne ), Resistència ( Catalogne nord ) , ADSAV! ( Bretagne ), Leia Naziunale ( Corse ) et la revue WAR RAOK ( Bretagne ) ont décidé de constituer la coordination PEUPLES-PATRIES D’EUROPE, afin de développer un travail politique basé sur des analyses partagées et des orientations doctrinales communes. Cette coordination, appelée à s’élargir à d’autres structures, rend public un manifeste synthétisant les principes idéologiques qui sous-tendent son action. Lire la suite

Perpignan : du rififi dans la Rééducation Nationale, la farce de la mixité sociale ne prend plus

ecoleOn apprend dans un article de l’Indépendant en date du 13.9.17, que la FSU, première fédération syndicale de France dans l’enseignement lance un débat à propos de la mixité sociale. Les propos rapportés par le quotidien sont les suivants : « l’enseignement privé serait devenu un  véritable outil de contournement  des collèges publics, où la mixité sociale s’amenuise peu à peu ».

« Sur Perpignan, on est en train d’atteindre un point de non-retour, prévient le secrétaire départemental de l’organisation syndicale, Grégory Raynal. Il y a des espaces totalement ségrégués avec une absence de mixité sociale et parfois même ethnique ».

Le syndicat a prévu l’organisation d’assises de la mixité le 12 octobre prochain. Autant vous dire que ce jour-là je vous invite à faire autre chose.

L’enseignement privé est la bête noire des gardes rouge et rose de la République. Sous un faux prétexte égalitaire, ils souhaiteraient remettre en question le principe de Liberté, pourtant devise de la République. L’idée de liberté serait-elle en fait un symbole où chacun y verrait sa propre définition ? Toujours est-il, l’obsession égalitaire de l’intelligentsia soixante-huitarde de l’Education Nationale est clairement liberticide. Lire la suite

Diada 2017 : un croisement historique, oui, mais jusqu’où ?

concentracio-diada-2017-barcelona-46_gLe 11 septembre est en Catalogne jour de fête nationale. Cette date commémore la chute de la ville de Barcelone en 1714 après un long siège, acte final et tragique qui vient clore la guerre de succession. Cette défaite militaire ouvre une ère nouvelle dans les « Espagnes », celle de l’absolutisme « Bourbonique ».

11 septembre 2017, un million de personnes ont envahi les rues de Barcelone selon la Garde Urbaine, seulement 350 000 pour la délégation du gouvernement espagnol. Le mouvement souverainiste catalan nous a désormais habitué depuis des années à des manifestations spectaculaires. Des mobilisations que nous devons interpréter comme un rapport de force, tant l’opposition brille par son absence. Lire la suite

Au risque de vous choquer…

rivarol bcn

Depuis les tristes attentats de Barcelone, des manifestations ont été organisées en Catalogne, ce qui, au risque de vous choquer, s’apparente pour moi à un rituel ethno masochiste.

La foule en deuil communiant dans une « liesse morbide »  récitant dans un réflexe pavlovien le catéchisme de l’antiracisme et de l’évangile anti-islamophobe, laisse perplexe le militant que je suis. Les victimes d’hier se transforment en coupable du jour. Le ver de la culpabilité est dans la pomme. Quelle culpabilité ? Celle bien sûr d’être européen, et de facto, d’être un vilain raciste, puisque, selon le credo actuel, l’un ne va pas sans l’autre. Lire la suite

Catalogne : choses vues

mossos escutPoint N°1

Après avoir passé quelques jours en Catalogne, et cela dès le lendemain du tragique attentat de Barcelone, je souhaiterais revenir succinctement sur certaines observations que j’ai pu faire.

Tout d’abord nous avons été surpris lorsque nous avons passé la frontière au Boulou, je parle pour le côté français. Nous n’avons croisé aucun élément des forces de sécurité. Je rappelle que la France est actuellement placée sur l’ensemble du territoire au niveau « sécurité renforcée alerte attentat du plan vigipirate ». Nous sommes en droit de nous interroger. Lire la suite

Charlottesville, entre réécriture de l’histoire et ignorance crasse

Lee batlle flagAffaire de Charlottesville, Virginie, USA

Observations historiques

C’est désormais une habitude chez la majorité des journalistes français d’étaler, en plus de leurs opinions politiques,  leur ignorance crasse. Le dernier exemple en date est l’affaire concernant les violentes émeutes à Charlottesville.

De quoi s’agit-il ? La municipalité a projeté le déboulement de la statue du général Robert E. Lee, promu le 23 avril 1861 Commandant en chef des forces militaires et navales de Virginie, puis passé Généralissime de l’Armée des Etats Confédérés le 31 janvier 1865. Le projet de déboulonnage de la statue de cette figure militaire de la « Guerre entre les Etats » comme on dit dans le Sud (Guerre Civile pour les Nordistes, ou Guerre de sécession pour les français) ainsi que les événements violents liés à ce projet, ont évidemment donné du grain à moudre à la meute journalistique peu soucieuse de véracité historique. Puisque ceux qui défendent la statue du généralissime sont des suprémacistes blancs, le Général ne peut être qu’un partisan de l’esclavagisme, CQFD. C’est ce qu’on entend en boucle dans les médias au début de l’affaire. Il n’y a rien de plus faux. Lire la suite