Gilets jaunes (8.12.18): La question taboue du coût de l’immigration et du pacte de Marrakech

Afin de discréditer le mouvement des Gilets jaunes (GJ) le Gouvernement nous répète en boucle que la France est le pays le plus redistributif au monde, certes, et donc, par conséquent qu’il faut bien trouver de l’argent quelque part. En l’occurrence ici dans les poches du contribuable français. CQFD.

Redistributif, mais pour qui ? Et de quel ordre ? Telle est la question taboue qu’il convient de mettre sur la table en ce quatrième samedi d’action des GJ.

Les questions sur l’évasion fiscale, l’impôt sur la fortune (ISF), l’interventionnisme militaire à l’étranger etc… sont autant de thèmes abordés, parmi tant d’autres par des porte-paroles des GJ. Or nous regrettons qu’un thème soit délaissé par ces porte-paroles, mais largement abordé sur les points de blocages : l’immigration. Et puisque le mot d’ordre général de la mobilisation est le coût de la vie, la question du coût de l’immigration ne peut plus être éludée.

On apprend par exemple sur le site des « Contribuables Associés » que pour l’année 2018 le coût de l’aide médicale d’Etat (AME) est d’à-peu-près 900 millions d’euros pour plus de 300 000 bénéficiaires. Cette aide permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier de soins gratuits. Ceux qui connaissent la théorie marxiste de « l’immigration armée de réserve du capital » ne s’y tromperont pas. Les travailleurs clandestins favorisent le développement de l’économie souterraine et donc le mécanisme du dumping social. Au regard de l’actualité cette théorie est aujourd’hui dépassée, en effet, nous ne subissons quasiment plus une immigration de travail, mais une immigration en recherche de prestations sociales. Il en va de même pour la plupart des étrangers régularisés.

Nous assistons clairement au pillage de nos ressources sociales, constituées, faut-il encore le rappeler, par l’ensemble des travailleurs et contribuables français. Et cela à un moment on l’on nous demande toujours plus d’efforts pour moins de services publics.

Cette situation risque d’empirer avec le pacte de l’ONU pour les migrations qui doit être signé le 10 décembre prochain. Un pacte complètement passé sous silence. De nombreux états ne le signeront pas. La France toujours empêtrée dans ses dogmes sera, contre toutes lucidités, parmi les signataires. Ce pacte est une bombe aux effets pervers pour les autochtones. Je vous invite à regarder cette vidéo (de Dorian Manzoli)d’une vingtaine de minutes, le texte du pacte est commenté par un juriste.

Si nous ne voulons pas nous faire déposséder en tous points il convient de dénoncer avec fermeté ce que nous pouvons qualifier à juste titre de trahison. Ces questions, coût de l’immigration et pacte de l’ONU pour les migrations, doivent désormais occuper tout l’espace public.

Llorenç Perrié Albanell, président du mouvement régionaliste Resistència

– Facebook Resistència :
https://www.facebook.com/resistcat/

– Youtube TV Resistència:
https://www.youtube.com/channel/UCFHE285cl3Smn8Ko8oX-rxg

– Facebook Llorenç Perrié Albanell : https://www.facebook.com/llorenc.catala.5

– Youtube Llorenç Perrié Albanell :
https://www.youtube.com/cha…/UCjAgSO7k5cxbDYN6oSGQIhQ/videos

– Blog Llorenç Perrié Albanell : https://llorenperrialbanell.wordpress.com/

– Contact: resistencia.cat.nord@gmail.com

Association Resistència BP 10002 66050 PERPIGNAN CEDEX

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s