Gilets jaunes du 24.11.18 : la France est jaune, mais pas cocue

24.11.18
Barrage au cadran solaire au péage Nord Perpignan-Claira

Une gastro phénoménale a été diagnostiquée le samedi 24.novembre 2018 sur les plateaux télé (surtout sur BFMTV). En effet, une diarrhée verbale n’a eu de cesse de souiller les gilets jaunes tout au long de la journée. En faisant fi de toute objectivité, en oubliant volontairement de diffuser les images des manifestations pacifiques qui se déroulaient partout dans le pays. Il y a Paris et le reste… Les médias mainstream ont largement démontré qu’ils étaient aux ordres du politburo.

La palme de la mythomanie revient au Ministre de l’Intérieur, ou plutôt Sinistre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui n’a pas hésité à attribuer la situation insurrectionnelle des manifestations de Paris à l’ultra droite, laquelle aurait été incitée à agir de la sorte suite à la publication d’un tweet de Marine Le Pen. De là à Pyongyang il n’y a qu’un pas. Je rappelle que Pyongyang est la capitale de la Corée du Nord.

Kim Jung-un n’est qu’un petit joueur comparé à notre Ministère de l’intérieur qui annonce sans rougir 106 301 manifestants dans toute la France, Paris compris, pour 1619 lieux de rassemblement. Si l’on fait le calcul suivant, 106 301 – 8000 gilets jaunes qui sont montés sur Paris ça nous donne, 98301 gilets jaunes à travers la France. Soit 98301 ÷ 1619 = 60,72 personnes par lieu de rassemblement. Nous ne pouvons rien pour celui qui croit encore à ces chiffres. Nonobstant ces chiffres délirants, nous ajouterons à cela que les gilets jaunes se relayent sur le terrain, restant plus ou moins entre 3 et 5 heures sur le terrain assurant ainsi un service continu. Autre observation, un détail de taille omis par les organes de propagande, la quasi majorité des voitures arborait un gilet jaune sur le tableau de bord, montrait des signes d’encouragement en klaxonnant de liesse et semblait de sortie juste pour gonfler le flot des gilets jaunes en place en signe de solidarité. Comment alors comptabiliser cela avec précision? La pensée profonde des forces de l’ordre est-elle aussi sondable par le ministère de l’Intérieur ?

Certains journalistes ou historiens sont allés, dans leur délire, jusqu’ à faire une comparaison avec le 6 février 1934. Il fallait oser. Mais c’est bien connu, une certaine catégorie de personnes ose tout…

C’est seulement vers 22h00 que le média préféré du système, BFMTV, a commencé à diffuser quelques images de « province ». De qui se moque-t-on ?

Toute cette propagande ne sert qu’un intérêt ; celui du Gouvernement le plus libéral-libertaire que notre pays ait connu en vue de justifier sa politique injuste d’une part, et d’autre part de préparer le terrain des prochaines élections européennes.

Pour notre part nous avons participé au mouvement sur le péage de Perpignan Nord. Nous avons pu constater sur place une détermination sans faille certes, mais également une volonté de rester dans la légalité. Les gilets jaunes de ce secteur ont distribué des tomates et des patates douces aux automobilistes, des popotes étaient installées pour restaurer gracieusement les gilets jaunes. Une équipe de secours citoyen composée de gilets jaunes s’est constituée sur place. Une bienveillance à l’égard des automobilistes était bien palpable, avec un redoublement de précaution pour les pompiers et les ambulances.

Ce qui ressort de cette journée :

-Le silence et la morgue du Gouvernement concernant les légitimes revendications des gilets jaunes ne fait que confirmer ce que tout le monde sait déjà, que le bras de fer ne fait que commencer.

-Le Gouvernement réduira le mouvement aux affrontements de la manifestation parisienne où sont venus se greffer des casseurs de tout horizon. Ces évènements nous amènent à nous interroger légitimement sur les insuffisances du dispositif de sécurité, concernant les outils de chantier trainant à proximité des pavés, la chaussée étant en travaux, et le mobilier d’hôtellerie encore sorti sur la voie publique en dépit d’une journée annoncée à risque par les autorités compétentes.

-Comment la classe politico-médiatique ose t’elle encore s’étonner que les français ne souhaitent plus subir de politiques injustes à leur encontre. Politiques injustes, menées par un Gouvernement narquois dont le Président a été élu avec le vote de seulement de 2 français sur 10. Comment osent-ils encore s’étonner que les français soient passés de la grogne au blocage du pays, alors que ces derniers sont biberonnés depuis leur plus tendre enfance dans le souvenir et l’encensement de la Révolution française ? L’histoire ne ressert pas les plats, certes, mais il n’en demeure pas moins que nul ne peut prédire son évolution.

Llorenç Perrié Albanell, président du mouvement régionaliste Resistència

– Facebook Resistència :
https://www.facebook.com/resistcat/

– Youtube TV Resistència:
https://www.youtube.com/channel/UCFHE285cl3Smn8Ko8oX-rxg

– Facebook Llorenç Perrié Albanell : https://www.facebook.com/llorenc.catala.5

– Youtube Llorenç Perrié Albanell :
https://www.youtube.com/cha…/UCjAgSO7k5cxbDYN6oSGQIhQ/videos

– Blog Llorenç Perrié Albanell : https://llorenperrialbanell.wordpress.com/

– Contact: resistencia.cat.nord@gmail.com

Association Resistència BP 10002 66050 PERPIGNAN CEDEX

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s