Riposte laïque, un site jacobin résolument anti-catalan

Riposte laïque, un site jacobin résolument anti-catalan et de désinformation sur ce qu’il convient d’appeler « la question régionale et historique des Espagnes ».

Mon petit billet a pour objet de dénoncer comme « arme de désinformation massive sur la question catalane » un article récemment publié (si il n’y avait que celui-là) sur le site Riposte laïque (voir ici)

Vouloir mélanger théorie du genre, politique anti-familiale, culture de mort et politique pro-immigration au catalanisme relève d’une pure malhonnêteté intellectuelle.

Le résultat de la montée du séparatisme s’explique en premier lieu par l’impérialisme espagnol qui tente depuis 300 ans de détruire la spécificité ethnoculturelle catalane, le nouveau statut d’autonomie de 2006 retoqué par le Tribunal constitutionnel en 2010 et le refus du pacte fiscal pourtant accordé au Pays basque. Je terminerai par la réponse pertinente faite par un internaute à la suite de cet article:

« Si les unionistes arrivent à avoir environ 50 pour cent des voix en Catalogne, c’est grâce a l’importation massive de gens venant essentiellement du sud de l’Espagne: on pourrait appeler ça « grand remplacement »… ll est significatif que dans les villages et le nord comme l’Emporda, le vote est massivement indépendantiste: la population est essentiellement d’origine catalane. ce monsieur se plaint du manque d’enseignement en espagnol: mais les meilleurs résultats en espagnol au bac sont en catalogne et les catalans parlent souvent plusieurs langues. Il ne veut pas voir qu’il existe une nation catalane ».

En 2013 je répondais déjà à ce type d’article à propos de la Catalogne, notamment dans le journal RIVAROL (voir ici), qui s’est apparemment spécialisé depuis dans des tribunes incendiaires sur la question catalane. Y aurait-il un concours du propos ordurier envers la Catalogne, fruit d’un profond mépris? Ou une méconnaissance du peuple catalan dans le milieu de la fachosphère? J’ai quand même ma petite idée.

A lire également ma réaction suite aux événements d’octobre 2017 en Catalogne (voir ici).

La célèbre phrase de l’écrivain Valencien Joan Fuster résonne en 2018 comme un coup de canon: « Nous sommes las d’avoir à demander pardon pour exister».

Llorenç Perrié Albanell, président du mouvement régionaliste Resistència

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s