Notes de lecture : Décoloniser les Provinces de Michel Onfray.

Decoloniser-les-provincesAu moment où le gouvernement annonce qu’il souhaite diminuer le nombre d’élus locaux, sans en donner toutefois le détail, il est intéressant de se pencher sur l’un des derniers ouvrages de Michel Onfray publié en mars 2017, Décoloniser les Provinces, sous-titré Contribution aux présidentielles.

La quatrième de couverture annonce clairement la couleur : « Tous les candidats aux présidentielles de 2017 sont Jacobins, tous. Or le centralisme qui fait de Paris la tête qui commande et des provinces un corps qui obéit a montré son inaptitude à incarner la démocratie qui reste formelle en ne produisant qu’une aristocratie d’élus insoucieux du peuple. De Philippe Le Bel à Charles de Gaulle en passant par Robespierre ou Napoléon, le modèle jacobin a failli.

Je propose une révolution pacifique inspirée des Girondins de la Révolution française : redonner le pouvoir aux communautés, aux collectivités, aux régions, autrement dit : décoloniser les provinces. Le communalisme libertaire, les élections dans des parlements régionaux, l’autogestion sur le terrain sont seuls susceptibles de fournir des contre-pouvoirs efficaces à l’effondrement de la formule jacobine de la démocratie. La politique ne doit plus être une affaire de commettants qui délèguent mais de citoyens qui décident ».

Sans appel. L’autonomiste catalan que je suis, lecteur de Proudhon, n’a pu résister à l’envie de vous faire partager cette lecture qui remet en cause le système jacobin. Un système qui, il est bon de le rappeler, est la matrice des grands systèmes totalitaires. Un système jacobin que je combats depuis de nombreuses années, preuve en est, ma récente candidature aux élections législatives de 2017, où mon programme a été sans ambiguité sur cette question. Puisque le Pays Catalan s’est soulevé il y a un an déjà contre la décision injuste de nous fusionner dans une grande région Occitanie, de nous voir dépossédés de notre nom, c’est-à-dire ce qui nous définit, et ceci sans concertation de la population. Les nord catalans, mais pas seulement, trouveront ici matière à réflexion pour alimenter leur soif de liberté locale, toujours rognée depuis Paris.

Lire la suite

Publicités

Violences policières : Communiqué de soutien à Richard Roudier

roudier chruJe me suis entretenu hier matin par téléphone avec Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, militant identitaire infatigable. Ce dernier était encore alité à Lapeyronie, le CHRU de Montpellier. Son récit ne m’étonne qu’à moitié. Quand le système se sent en danger, il se défend.

Commençons par le commencement. Voici un article de Lengadoc Info qui relate  l’affaire :

« Richard Roudier et son fils Olivier, étaient convoqués ce lundi au commissariat de Montpellier pour une simple audition suite à l’occupation spectaculaire par des militants de la Ligue du Midi, des locaux d’une association subventionnée qui accueille des mineurs isolés étrangers. Des immigrés clandestins qui sont à l’origine de nombreuses agressions et violences dans le centre-ville de Montpellier.

Arrivés au commissariat, Richard Roudier et son fils ont été immédiatement placés en garde à vue et ont passé la nuit en cellule pour être présentés devant le procureur le lendemain au Tribunal de Grande Instance. Lire la suite

Elne, Pays Catalan, des islamistes obligent une famille à fuir de son logement

66_Elne_EB10Elne, Pays Catalan, des islamistes obligent une famille à fuir de son logement

Cela pourrait être le titre d’un mauvais polard, mais c’est la triste réalité d’un événement survenu il y a peu.

C’est en fin de semaine dernière, vendredi 14 juillet, que j’ai découvert la vidéo du youtubeur Boris Le Lay via l’envoi d’un contact. Un témoignage édifiant, sans aucune exagération, soit-dis en passant pour les mauvaises langues.

De quoi s’agit-il ?

Une famille avec trois enfants a dû fuir son logement situé à Elne, en Pays Catalan.

Fuir ? Oui fuir, sous la pression et les menaces de mort d’une trentaine de fanatiques musulmans excités par l’adjoint de l’imam local. Ce second couteau s’avère être le voisin direct de la famille Lesteven. Pour quelle raison obscure ? En raison de l’implication militante du chef de famille pour la campagne des récentes élections législatives en faveur du candidat frontiste, et désormais élu député, Louis Aliot.

Lire la suite