MONTPELLIER. INTERVENTION DE LLORENÇ PERRIÉ ALBANELL

perrie44-1

Manifestation de Montpellier le 8 oct. 2016 : “Halte au Coup d’état migratoire”

 

         Notre continent subit actuellement un des plus considérables bouleversements de son histoire. Il se trouve aux prises d’une guerre sournoise qui ne porte pas son nom. Le but de ce conflit est la destruction programmée des populations autochtones. Elles doivent être submergées, métissées et, à long terme, totalement remplacées.

        Le régime jacobino-mondialiste avance en conquérant dans ce qu’il considère comme ses « provinces », où il s’imagine déverser ses flots ininterrompus d’immigrés sans rencontrer d’hostilités. Seulement le peuple s’organise et descend dans la rue comme nous le faisons aujourd’hui à Montpellier.

        Militant, cadre de parti politique, membre d’association, simple citoyen, malgré vos différences vous êtes l’avant-garde de l’armée populaire qui se dresse face aux collabos. C’est un combat long et difficile qui nous attend. Mais ce combat est nécessaire, il en va de la survie de ce que nous sommes.

        Sans consultation de la population, le pouvoir dictatorial jacobin, sous la houlette des instances bruxelloise, nous force, car toutes consultations des instances locale ou populaire sont exclues,  à d’accueillir désormais dans nos communes une population aux mœurs et aux objectifs aux antipodes des nôtres. Ne nous y trompons pas, les migrants ne sont qu’une goutte d’eau, celle qui fait déborder le vase de l’immigration, tout comme l’islamisme d’ailleurs, qui n’est qu’une conséquence de l’immigration massive que subit notre continent depuis des décennies.

        Les politiciens, de droite comme de gauche sont les réels responsables de cette situation. Droite et gauche ont contribué  pendant des années à ouvrir en grand nos frontières, à offrir le gite, le couvert et les femmes de notre peuple à tous les crèves la faim de la planète, et parmi eux, des terroristes en puissance, des prédicateurs haineux, des fanatiques aguerris.

        Deux voies sont en action pour la conquête de l’Europe: la manière douce, à la façon des frères musulmans, où la démagogie se mêle à la pédagogie, à l’associatif et au culturel. Puis la manière tristement célèbre, celle du terrorisme. Ne nous y trompons pas donc! Si nous savons désigner l’ennemi, l’islam, nous devons également désigner ceux qui sont à l’origine de la prolifération sur nos terres de cet expansionnisme religieux liberticide : la caste politicienne.

        Si tu veux la paix, prépare la guerre, nous enseigne le vieil adage romain. Les jérémiades des « droits-de-l’hommistes »ont enseigné pendant des années aux jeunes européens une toute autre morale, celle de la soumission, de la haine de soi et du prochain, en faveur de l’amour et d’une soumission totale aux mœurs du lointain. Et maintenant le lointain est là, revendicatif, fort de nos faiblesses, barbare viril, brandissant son étendard face à une population dévirilisée brandissant crayons de couleurs et bougies. Face à eux dressons-nous, brandissons nos étendards, portons fièrement le casque de sparte et reprenons le chemin des Thermopyles ! Menons une guérilla quotidienne au système. La finalité de ce combat est tout simplement la survie de nos peuples européens.

        Les solutions qui s’offrent à nous dans un premier temps sont les suivantes :

-Créer un maillage territorial trans-courant politique.
-Accentuer des actions locales militantes.
-Organiser des référendums locaux en vue de faire pression sur l’administration.

-Dénoncer l’escroquerie qui consiste à nous faire croire que l’islam est une religion de paix et d’amour. Cette religion est une religion d’importation totalement étrangère à notre vision du monde et inadaptable à notre système de pensée démocratique, philosophique, tolérant en matière religieuse et respectueux des droits des femmes. Sans oublier comme je l’ai souligné il y a peu, que l’islamisation de notre société est une des conséquences de l’immigration.

        C’est pour cela que la finalité de notre action commune doit être un renvoi ordonné des émigrés dans leurs pays d’origine. Il faut encore le rappeler, puisque il nous faut être pédagogue tant la propagande du système est bien rodée, que la plupart d’entre eux ne viennent pas des zones de combats du Moyen-Orient. Le leitmotiv qui consiste à nous endormir en répétant en boucle qu’il s’agit de réfugiés ne tient pas la route. En ce qui concerne les réfugiés des zones de guerres, la véritable solution est la stabilisation et la pacification des dites zones. Rappelons que ces territoires ont besoin plus que jamais de leurs populations d’origine pour leur reconstruction, surtout de tous ces hommes jeunes qui encombrent les centres de rétention et les routes, et qui soulèvent une juste interrogation quant à leurs motivations migratoires.

        Je répondrai ceci aux ligues de vertus qui seront surement offusquées par mes propos : La seule et véritable action humanitaire doit aller dans ce sens : aider sur place, et non chez nous.

       Face à cette problématique, et d’autres, nous avons décidé avec un groupe de militant de créer un mouvement politique identitaire, autonomiste, en pays catalan. Je présenterai ce projet le 5 novembre prochain à Perpignan. Je vous invite à venir entendre nos propositions, en attendant, que le combat commence !
Llorenç Perrié Albanell
A lire également:
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s