La campagne pour le nom continue en Pays Catalan

 

Elne

Oui au Pays catalan !

C’est sous les auspices d’un tel slogan que nous avons assisté, il y a peu, à la conférence de presse organisée par Jordi Vera, président de CDC (Convergence Démocratique de Catalogne), afin de lancer un comité  pour « protéger et promouvoir »  la Catalogne du Nord (le Pays Catalan) appellation actuellement en course pour désigner notre territoire dans la nouvelle grande région. Une initiative en parallèle avec celle de la Ligue du Midi  en début du mois intitulée « Comité de soutien au nom de la région : Occitanie-Pays Catalan ». Voici donc  un  deuxième comité en action pour tenter de faire trébucher l’ogre jacobin dans sa démarche mortifère, à savoir l’élimination définitive du peuple nord-catalan dans le panorama hexagonal. Une élimination par négation. Effectivement, sans désignation identitaire, culturelle et linguistique, pas de particularisme ethnique, donc pas de revendication territoriale. En d’autres mots, ingénieusement évoqués lors de cette conférence « nier la forme pour évacuer le fond ».

C’est donc avec un esprit d’unité patriotique catalane que les identitaires de la Ligue du Midi accueillent cette heureuse initiative, initiative ambitieuse en effet, car l’objectif à court terme de cette nouvelle structure est d’organiser un grand rassemblement le 18 juin prochain à Perpignan, 14h00 place de Catalogne, autour d’un slogan et d’un objectif : « défendre le Pays catalan et obtenir un statut de collectivité territoriale unique ».

Une fois de plus nous ne pouvons qu’approuver, et d’ajouter que c’est tout naturellement que nous répondrons présent à cet élan unitaire en faveur de notre territoire dans un esprit d’ouverture qui dépasse les intérêts particuliers au bénéfice exclusif du bien public : le Pays Catalan.

Llorenç Perrié Albanell

Comité de soutien pour le nom de la Région « Occitanie-Pays Catalan »
Lire la suite

Publicités

Nom de la région : La pression identitaire l’emporte au premier round; la Ligue du Midi aux avant-postes de combat

occitanie pays catalans

C’est avec un immense plaisir que ce lundi 11 avril nous avons appris que finalement le nom Occitanie-Pays Catalan était officiellement retenu  dans une liste de 5 noms proposés pour le scrutin final qui désignera l’appellation officielle de cette nouvelle région cuisinée à la hâte pour les «nécessités de service ».

Coup dur pour les mondialistes patentés qui souhaitaient évincer toutes références indiscutables à la catalanité de notre département au nom de la double nécessité, tout d’abord technico-commerciale, jacobino-jacobine ensuite.

Mais ne crions pas victoire tout de suite. La mobilisation ne doit pas faiblir, au contraire, nous devons enfourcher notre cheval de bataille et nous lancer dans la mêlée, car l’issue de ce combat déterminera pour de nombreuses années le nom de notre nouvelle région. Certes l’avenir de notre territoire ne dépend pas uniquement que de ce nom, c’est un statut territorial particulier qu’il nous faut, mais néanmoins, des conséquences identitaires  sont prévisibles quant à l’issue de la nouvelle dénomination. Soit nous serons des « pyrénéens/méditerranéens », soit nous serons des catalans pour le reste de la France et l’ensemble de l’Europe. L’impact psychologique et sociétal joue ici également un rôle de premier plan.

Exit donc les « ayatollahs » du catalanisme qui, dans un réflexe pavlovien, s’égosillent à longueur de journée pour dénoncer, dans la campagne du choix du nom, un complot parisianiste, une quelconque trahison, voire une soumission du peuple nord-catalan alors que la population s’enthousiasme de voir queOccitanie-Pays Catalan a des chances de l’emporter.   Alors mesdames et messieurs les ayatollahs du catalanisme, sachez que pour nous exprimer ou agir, nous n’avons pas besoins de votre patente « CATLAL » -pour catalanisme halal, le mot halal dans la religion musulmane signifie licite, autorisé-. Nous savions, dès le départ de cette affaire, que Catalogne ne serait pas retenue pour désigner notre territoire pour des raisons diplomatiques et jacobines, alors pourquoi  cet entêtement et cette hostilité à l’égard d’ Occitanie – Pays catalan ? Besoin de garder un pré carré ? Protéger sa boutique ? Snobisme ? Pour maintenir et progresser dans la défense de notre catalanité, nous avons besoins de victoires. Pourquoi refuser cette chance qui s’offre à nous ? Ce sont les petites victoires d’aujourd’hui qui préparent les grandes de demain.

Toujours est-il que les identitaires  de la Ligue du Midi peuvent être fiers, car ils sont les seuls depuis quelques semaines à avoir eu la clairvoyance et la détermination nécessaire pour rendre possible une telle éventualité, à savoir un nom de région qui définit clairement notre identité catalane.

Llorenç Perrié Albanell

Lire la suite

Sondage du quotidien l’Indépendant : 60 % en faveur du nom “Occitanie-Pays Catalan”

Perpignan[3]
Campagne de la Ligue du Midi au pied du Castillet 
 

Ce mercredi 13 avril 2016 à 10H30 du matin, le sondage lancé hier par le quotidien l’Indépendant …
annonçait 60% de votants favorables à l’appellation Occitanie-Pays Catalan alors que la proposition du maire de Perpignan Pyrénées-Méditerranée ne recueillait, à l’heure où nous écrivons, que seulement 16 % ce qui traduit une aspiration profondément identitaire de la population ainsi qu’un  rejet de de toutes les combines mondialistes soutenues par les multi-nationales.
Nous invitons nos sympathisants et tous les défenseurs de la cause catalane à donner leur préférence, sachant que le sondage se poursuit, mais que le scrutin officiel ne démarrera que le 9 mai pour s’arrêter le 10  juin.

NOUVEAU NOM DE RÉGION: LA PROPOSITION DE LA LIGUE DU MIDI RÉINTÉGRÉE !

Richard-et-Laurent
“Fiers de notre identité”
Nous venons de remporter une première victoire :
La région réintègre la proposition

de la Ligue du Midi

 

Occitanie Pays Catalan

 

Depuis le début cette campagne pour le nom de la région nous avions une entière confiance dans la justesse de notre proposition, conscients que le nom de notre région se devait d’être porteur d’une connotation charnelle que chacun des habitants portait au plus profond de ses tripes.

Nous venons de franchir une étape. La parole est maintenant au peuple. La région a sélectionné 5 noms qui sont par ordre alphabétique: Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie-Pays Catalan et Pyrénées-Méditerranée. Il est bien évident que pour la Ligue du Midi, c’est une première victoire puisque sa proposition qui n’avait pas été retenue par le “Comité du nom” a été réintégré dans le choix final suite à une action de terrain dans le “Pays Catalan”. Il est clair que les politiciens de la région n’ont pas souhaité se heurter à une fronde comme celle qui avait balayé, jadis, la Septimanie de feu Georges Frèche.

Le choix est aujourd’hui limpide et nos compatriotes pourront l’exprimer par internet ou dans la presse du 9 mai au 10 juin. Deux thèses vont s’affronter, celle des jacobins-mondialistes qui choisiront une appellation à caractère géographique comprenant en l’occurrence Pyrénées ou Méditerranée ou même ces 2 noms accolés, ce sera le choix, entre autres, des multi-nationales qui considèrent la région comme une marque ; l’autre  sera celui des tenants de l’identité et de la cause des peuples. Pour les catalans, la cause est entendue puisque grâce à la Ligue du Midi leur identité sera pleinement reconnue. Pour les autres, c’est à dire pour la totalité de la population des douze autres départements nous leur disons : “renouons avec nos racines qui remontent à un millier d’années et si nous voulons qu’on respecte notre identité, respectons celle de nos cousins catalans”.

    En avant pour la région Occitanie-Pays catalan !

 

Comité de soutien pour le nom de la Région « Occitanie-Pays Catalan »

Patrice Adam-Nîmes, Michel Bertrand-Pérols, Hugues Bouchu-Montrouge, Marc Boyer-Canet d’Aude, Michèle Bros-Alès, Raymond Bros-Alès, Erick Cavaglia-Bouillargues, André Chaleil-Gajan, Gérard Deheurle-Béziers, Alain De Peretti-Auch, Charles Doxa-Montpellier, Hervé Fenoy-Alès, Jérémie Fontugne-Montpellier, Serge Formichi-Montpellier, Philippe Gibelin-Bellegarde, Dominique Gillet-Ustariz, Nelly Guille-Cévennes, François Jay-Bordeaux, Patrick Junca-Paris, Antoine Labarrière-Narbonne, Rémy Lebard-Carcassonne, Laurent Perrié Albanell-Perpignan, Daniel Pollett-Le Vigan, Ginette Rémy–Saleilles, Brigitte Respaut-Canet,  Félix Robert-Libourne, Guy Rolland-Gaillac, Olivier Roudier-Sumène, Emma Rouquette-Toulouse, Raphaël Sardou-Bagnols sur Cèze, Luc Sommeyre-Occitan de Paris, Sybil Vergnes-Méounes, Maryvonne Villard-Cévennes

 

(On peut s’inscrire sur cette liste par Mail)

Faites connaître notre site, partagez !

LRMP : Futur nom de la région, l’identité catalane méprisée.

LRMP : Futur nom de la région, l’identité catalane méprisée.

Nous apprenons dans un article publié par France Bleu Roussillon, le lundi 4 avril 2016, que le fameux (ou funeste) Comité du Nom, composé d’une trentaine de personnes issues de la société civile,  s’est réuni le même jour à Carcassonne pour débattre et entériné la liste des noms qui seront proposés aux habitants du nouvel ensemble.

Comme l’affirme Joan Bécat, sociétaire de l’Institut Catalan de Recherche en Sciences Sociales (ICRESS) de l’Université de Perpinyà, présent lors des débats, «on va demander aux gens de voter pour un nom qui ne prend pas en compte leur identité ». Effectivement, parmi les huit noms sélectionnés nous pouvons citer depuis hier un échantillonnage qui a fuité, parmi lesquels : Languedoc, Terre d’Oc, Occitanie, Pyrénées-Méditerranée, Languedoc-Pyrénées, Pays d’Oc, Midi, Occitanie Roussillon. Mais point d’Occitanie-Pays catalan ou de Catalogne! Le comité du nom devient ainsi le Comité du NON à l’identité catalane Lire la suite

Conférence de presse et action militante

Llorenç Perrié Albanell – Perpignan le 30/3/16 Conférence de presse et action militante:

Fiers de notre identité, pour moi

le nom de la région c’est

Occitanie – Pays Catalan

Perpignan[3]

Vous pouvez voter en ligne

http://www.regionlrmp.fr/le-nom-de-ma-region#formulaire_formidable-225

Occitanie
Comité de soutien pour le nom de la Région « Occitanie-Pays Catalan »
Patrice Adam-Nîmes, Michel Bertrand-Pérols, Hugues Bouchu-Montrouge, Michèle Bros-Alès, Raymond Bros-Alès, ErickCavaglia-Bouillargues, André Chaleil-Gajan, Gérard Deheurle-Béziers,  Alain De Peretti-Auch, Charles Doxa-Montpellier, Hervé Fenoy-Alès, Jérémie Fontugne-Montpellier, Serge Formichi-Montpellier, Philippe Gibelin-Bellegarde, DominiqueGillet-Ustariz, Nelly Guille-Cévennes, François Jay-Bordeaux, Rémy Lebard-Carcassonne, Laurent Perrié Albanell-Perpignan, Daniel Pollett-Le Vigan, Ginette Rémy–Saleilles, Félix Robert-Libourne, Guy Rolland-Gaillac, Olivier Roudier-Sumène, Emma Rouquette-Toulouse, Luc Sommeyre-Occitan de Paris, Sybil Vergnes-Méounes, Maryvonne Villard-Cévennes